Espace liberté

1995

Description / Descripción

fr

L'autogestion en confiance à GEYSER

Abstract / Résumé / Resumen

fr

Geyser, structure de travail coopérative, est un espace de liberté dans le sens ou chacun est maître de son quotidien et de son devenir, ce dans le respect et l'appui aux libertés des autres. Mais également dans la responsabilité de l'impact des actions choisies.

Cette liberté est construite autour de mécanismes simples:

- CHACUN AUTOGERE SON TEMPS D'ACTIVITE POUR GEYSER. Il choisit au jour le jour le temps qu'il affecte pour le respect de ses propres engagements à l'intérieur de Geyser, ou vis à vis de partenaires de travail. Il se rémunère en fonction du nombre d'heures consacrées. Il déclare chaque année, par commodité, à la personne en charge des règlements, le temps approximatif annuel probable, et ajuste avec cette même personne les différences en fin d'année. Une grille des rémunérations existe pour établir ces règlements, grille dont le débat et la portée peut être réengagée chaque année. Celle-ci doit être fondée sur un principe d'équité; elle a (1994...)pour critère de différenciation: l'âge, le nombre d'enfants, le "poids" du logement, ainsi que l'effort de partage du travail. Pour les personnes en statut non salarié, un correctif est ménagé de façon à compenser le non-paiement d'avantages sociaux (voir à ce sujet une fiche intitulée : "se rémunérer").

Concernant les frais courants d'activité, chacun est libre de ses actes dans la confiance mutuelle. Le principe de modération est l'affaire de tous et de chacun. Concernant les gros investissements, un accord collectif est demandé par les personnes concernées.

- CHACUN AUTOGERE L'EQUILIBRE DE CES ACTIVITES en fonction des capacités de financements disponibles ou acquises, ce au taux commun journalier convenu à l'avance entre tous. Cela signifie que chacun, à sa manière, tient sa comptabilité analytique personnelle, à fins propres. Seule une comptabilité analytique par projet est tenu de façon centrale. Toute "dérive" de la comptabilité à fins de "surveillance" doit être maîtrisée : c'est une nécessité qui ne doit pas être facteur de destructuration, de perte de liberté. A chaque fois qu'il y a des difficultés de réalisation (dépassement)et/ou de financement, les personnes concernées en proposent un dialogue avec recherche de solutions en commun (réunion mensuelle ou thématique). Un prévisionnel budgétaire (par projet)est réalisé par tranche de 6 mois.

Dans un souci à la fois de partage du travail et de "respiration" des temps, il est suggéré d'éviter le travail à temps plein à l'association Geyser. Le cas contraire n'est que transitoire.

- CHACUN DECIDE DU CHOIX DE SES ACTIVITES, CE A L'INTERIEUR DE LA CONSEQUENCE GLOBALE CONVENUE pour Geyser (cf responsabilité). Mais chaque projet nouveau (d'importance)ou convention d'action préalable est diffusé dans le COR (Carnet d'Outre Rhône), pour entamer un débat de contenu et d'impact (si nécessaire en réunion mensuelle), et pour évaluer les synergies d'équipe.

- CHACUN DISPOSE DU (ET PRIVILEGIE LE)TRAVAIL EN EQUIPE. Constituer des équipes de travail (par projet, ...)est naturellement structurant au delà du simple partage thématique. On veillera à l'encourager de façon souple c'est-à-dire : d'abord, avec une volonté de brasser les équipes selon les thèmes ou les projets (transversalité de la communication), et ensuite avec une prudence collective pour éviter la constitution d'équipes uniformes aux thèmes et aux hiérarchies trop spécialisées. En clair, ces équipes, non définitives, non formelles, doivent contribuer à la cohérence interne du groupe, cohérence basée sur des interdépendances, des synergies, des complémentarités, plutôt que des dépendances, des hiérarchies de fait ou des spécialisations marquées. C'est la constitution d'espaces professionnels individuels (réseaux, capacités de financement,...)qui en dépend, et chacun y a sa part de maîtrise.

Cependant, à chaque action (activité)correspond momentanément un coordinateur. Dans l'équipe, toutes les compétences du groupe peuvent (doivent)être valorisées, en veillant à élargir l'éventail des possibilités (cercle non salarié), et donc la croissance (croit sens)du groupe. Il faut éviter les "corporatismes", encourager à l'intérieur de Geyser les échanges praticiens/théoriciens, les débats inter-corporatistes.

Ces espaces de liberté sont des moyens d'apprivoiser et de construire les confiances réciproques à l'intérieur du groupe. Ce sont donc les moyens de la cohérence de celui-ci, cohérence qui construit la légitimité du groupe et sa reconnaissance vis à vis de l'extérieur.

Authors / Auteurs / Autores

BEAUChristopheGEYSER : Groupe d'Etudes et de Services pour l'Economie des Ressources30260 CORCONNE. FRANCE. Tel (16)66 77 13 11. Fax (16)66 77 12 06. E-mail phigeyser@gn.apc.org 
    Réf_documentaires: BEAU, Christophe, GEYSER
    Origine_information: PRESENTATION D'ORGANISME
    Notes: GEYSER est un groupe de travail à l'interface des questions d'agriculture, d'environnement et de développement. GEYSER anime des réseaux, systématise et diffuse des informations utiles pour l'action, fournit des appuis techniques ou méthodologiques. Pour plus d'information, voir fiche 21