Croissance et programmes scolaires intensifs

1996

Description / Descripción

fr

Un lycée privé coréen se donne comme objectif de former des futurs prix Nobel !

Abstract / Résumé / Resumen

fr

Un lycée, le "National Historic Viewpoint High School", a été créé en mars 1996 (rentrée scolaire en Corée)dans une petite ville, à environ 2 heures de voiture de Séoul. Elèves et enseignants portent le costume traditionnel. Le bâtiment est construit dans un style traditionnel dont les toits sont couverts de tuiles bleues vernissées. C'est le patron d'une grande industrie laitière qui a créé ce lycée avec ses propres fonds avec l'objectif de former des élèves d'excellence dans le cadre des valeurs coréennes traditionnelles. Il veut y former des étudiants de qualité exceptionnelle susceptibles d'obtenir un prix Nobel. Le lycée accueille 30 élèves qui sont triés sur le volet. Seuls les élèves faisant partie des 1% des meilleurs à la sortie des collèges sont admis à participer à l'examen d'entrée.

L'internat est obligatoire. La journée scolaire commence à 6 heures du matin avec des activités de calligraphie et de tir à l'arc. Après quoi, les élèves travaillent jusqu'en fin d'après midi en petits groupes, un professeur étant chargé de deux étudiants. L'emploi du temps prévoit une demi-heure de sieste après le repas. L'esprit de compétitivité des élèves est tel qu'ils ont horreur de perdre et qu'ils se passeraient de sommeil si l'école ne les forçait pas à se reposer.

Le lycée est entièrement équipé ; chaque élève dispose d'un ordinateur personnel avec accès sur internet. Le lycée souhaiterait que ses élèves se dirigent ensuite vers des universités étrangères prestigieuses telles que Harward et le MIT plutôt que des universités coréennes telles que Seoul National University. Le lycée se propose d'augmenter le nombre d'enseignants étrangers et d'enseigner davantage de matières en Anglais telles que la physique.

Il y a déjà 264 candidatures, garçons et filles, de tout le pays inscrits à l'examen d'entrée de mars 1997.

La Corée du Sud est une société qui accorde une grande importance à l'éducation et particulièrement, l'éducation supérieure. Les parents accompagnent eux-mêmes leurs enfants aux examens d'entrée. Les parents sont prêts à payer très cher pour se loger dans des quartiers où sont situés les établissements scolaires les plus prestigieux. Ils sont également prêts à payer cher des leçons supplémentaires, des répétiteurs, des boîtes à bachot...

Text / Texte / Texto

fr

On a beaucoup écrit ces derniers temps sur un certain rejet, au Japon, en particulier, d'une telle pression sur les élèves depuis leur plus jeune âge. Ainsi que ce texte le montre, cette pression est loin d'avoir disparu d'autant plus qu'elle se conjugue avec un certain retour aux valeurs traditionnelles.

Authors / Auteurs / Autores

JUDETPierreIREPD : Institut de Recherche Economique Production DéveloppementBP 47, 39040 Grenoble Cedex. Tel 04 76 82 56 92. Fax 04 76 82 56 54 
    Réf_documentaires: Growth means taegh lessons at School in. Nikkei Weekly, 1996/09/09 (Japon)
    Origine_information: PERIODIQUE