Désenclaver l'école

1998

Description / Descripción

fr

Initiatives éducatives pour un monde responsable et solidaire

Abstract / Résumé / Resumen

fr

Cet ouvrage témoigne du "chantier Éducation" dont l'entreprise a vu le jour sous l'impulsion des états généraux de l'écologie politique et de l'Alliance pour un monde responsable et solidaire dont les ambitions consistent à faire progresser la société dans les secteurs où se joue l'avenir de l'Homme. L'éducation et donc l'école sont à l'évidence des enjeux de cette dimension en cette fin de vingtième siècle caractérisée par l'émergence et la diffusion généralisée des technologies issues de la révolution informationnelle. Cette révolution permanente qui concerne les techniques mais encore l'économie, la société, les mentalités, est si rapide aujourd'hui que l'humanité peine à la suivre et à modifier au regard des moyens nouveaux dont elle dispose ses réflexes, ses habitudes, ses institutions, son système de valeurs civiques et morales. Or, l'école, enfermée dans des cloisonnements corporatistes, syndicaux, confessionnels ou encore académiques est malade, victime du fossé qui la sépare toujours davantage de la vie sociale. En outre, la perspective libérale qui oriente nos sociétés modernes voudrait réduire l'éducation, la formation et la culture à leurs aspects strictement "qualifiants" selon une logique utilitariste qui prétend former à des emplois qui trop souvent s'avèrent inexistants.

L'école a perdu le monopole de l'éducation. Les médias, les banques de données informatisées ont un impact de plus en plus grand sur la diffusion du savoir et empiètent désormais largement sur bien des domaines autrefois réservés à sa seule souveraineté. Pis encore, l'école a perdu une grande part de son prestige aux yeux de la société. En pleine crise de confiance, elle se voit désormais accusée d'entretenir les inégalités sociales, de dispenser un enseignement sans pertinence, de dissiper la jeunesse dans une course aux diplômes d'autant plus longue et coûteuse qu'elle ne garantit plus l'emploi et l'insertion sociale.

Il s'agit donc de promouvoir un système d'éducation permanente privilégiant l'émancipation personnelle, la formation citoyenne, le partage des savoirs, la découverte des cultures ainsi que l'apprentissage de l'action collective et de la solidarité, dans lequel l'école ne serait pas le seul agent. Dans une société vraiment démocratique, l'éducation doit être l'affaire de tous et l'école de demain pourra répondre aux défis que pose la modernité seulement si elle cesse d'être un lieu de compétition et de transmission de connaissances académiques pour devenir un lieu d'échange et de découverte, ouvert à un savoir qui ait prise sur toute l'étendue de la vie sociale.

Quels sont les principes éducatifs, qui sont les formateurs capables de donner aux jeunes d'aujourd'hui les clefs pour le monde de demain, un monde responsable et solidaire ? Tels sont les défis sur lesquels ont porté les débats de ces états généraux.

Authors / Auteurs / Autores

LALLEMENTJean ChristopheGEYSER : Groupe d'Etudes et de Services pour l'Economie des RessourcesRue haute, 34270 Claret, France 
    Réf_documentaires: DERENNE, C.; GAILLY, A.F.; LIESENBORGHS, J., Désenclaver l'école.Initiatives éducatives pour un monde responsable et solidaire., FPH in. Dossier pour un débat, 1998 (France), n° 86
    Origine_information: LIVRE