Ecriture et multimédia : nouvel outil d'apprentissage, nouvelle pédagogie

2005

Abstract / Résumé / Resumen

fr

Tip Top emploi a démarré en 1997, en Haute Savoie. L'association proposait des ateliers d'apprentissage du français en travaillant à partir de la pédagogie ECLER (Ecrire Communiquer Lire Exprimer Réfléchir) initiée par Noël Ferrand à la Maison de la Promotion Sociale de Grenoble.

Cette pédagogie s'appuie sur les écrits personnels. Selon l'adage "pas un jour sans une ligne", chaque participant quel que soit son niveau est invité à écrire un texte chaque jour. Ce texte est ensuite retravaillé avec le formateur qui s'appuie sur les erreurs révélées pour proposer des exercices. Ce choix des écrits spontanés présente l'avantage de partir de ce que savent les apprenants et de pouvoir suivre leur rythme en leur donnant les moyens de l'apprentissage et la responsabilité de leurs activités, de l'organisation et de leur temps. Cette pédagogie rend à l'écrit sa place d'outil d'expression alors que les apprenants qui ont souvent une histoire douloureuse avec l'écrit ont tendance à ne voir en lui qu'un outil administratif ou scolaire (ils veulent apprendre pour se débrouiller, pour les papiers ou pour aider les enfants dans leurs devoirs.) Très vite, dans la pédagogie d'ECLER, ils utilisent l'écrit pour exprimer ce qui leur importe.

Pour la directrice de Tip-Top emploi, formée à ECLER, cette pédagogie permet aux apprenants de prendre la dimension de leur écriture, de découvrir un premier acte d'expression. Cette découverte se fait au sein du groupe qui agit comme un cocon sécurisant nécessaire à l'émergence de cette écriture.

Béatrice Lissot a donc imaginé une suite aux ateliers ECLER en insistant davantage sur la communication écrite en grandeur réelle qui apparaît comme un moyen d'amener les personnes qui ont redécouvert l'écrit, qui se sont approprié cet outil, à prendre de la distance vis à vis de leur texte, à analyser ce que leurs lecteurs pourront ou non comprendre. L'idée est donc d'écrire vers l'extérieur, sortir du groupe.

Pour être dans une situation de communication, la première nécessité est d'avoir des interlocuteurs. Béatrice Lissot a donc imaginé de mettre en lien les différents ateliers que l'association anime en Haute Savoie et en Isère. Ces échanges devant être assez rapides et ne pas subir les aléas des courriers postaux, le courrier électronique s'est imposé.

Dans cette proposition d'échanges et de courrier électronique les participants s'investissent différemment : certains privilégient l'écriture de textes spontanés tandis que d'autres s'attacheront plus à répondre aux courriers reçus.

Chaque participant peut rentrer en contact avec les autres ateliers menés par Tip top emploi dans la région, mais aussi avec des ateliers à Annonay, ou à la MPS de Grenoble, et tout autre lieu.

L'utilisation de l'outil informatique présente l'avantage d'être attrayant même si la frappe d'un texte est une opération assez longue au départ. L'utilisation de cédéroms et de logiciels de lecture complète le travail de l'écriture.

En effet, lorsqu'un texte nécessite d'être repris pour être compréhensible à l'extérieur du groupe, différents moyens sont à la disposition des participants : préciser le texte en le complétant mais aussi ajouter une illustration qui explicite la situation, une carte géographique

Toutes ces opérations nécessitent sur l'ordinateur des manipulations plus ou moins complexes que les participants apprennent à faire. Pour Béatrice Lissot, ces manipulations dans leur rigueur et leur logique sont particulièrement intéressantes. En effet, les personnes en situation d'illettrisme font souvent appel à des démarches de contournement afin d'éviter de montrer leur difficulté avec l'écriture et la lecture. Avec l'informatique, aucun écart n'est possible, la démarche est purement technique et une mauvaise utilisation de celle-ci ne permet pas d'accéder au résultat.

De même, l'utilisation d'un Cédérom nécessite une méthode de recherche afin de ne pas partir dans tous les sens. Cela suppose de faire un choix au départ sur ce que l'on cherche et sur la méthode utilisée.

L'utilisation de l'outil multimédia avec des publics en difficulté en est encore à ses balbutiements mais déjà des expériences mettent en valeur l'intérêt de cet outil qui amène un type de fonctionnement non scolaire. De plus, il met en oeuvre une forme de logique différente qui correspond très bien à certains apprenants.

En Isère, les ateliers mis en place ne sont pas permanents. Ils correspondent à des "commandes" d'organismes ou de municipalités qui apportent les financements.

Text / Texte / Texto

fr

Cette structure légère de mise en place en fonction des besoins et des attentes suppose un travail en partenariat avec les travailleurs sociaux qui envoient les participants. Béatrice Lissot a donc mis en place une procédure de suivi et d'évaluation assez exigeante avec les partenaires de terrain.

A travers ce partenariat, Béatrice Lissot a voulu assurer aux participants une reconnaissance par les travailleurs sociaux des progrès réalisés.

Authors / Auteurs / Autores

NALLETHenrietteIRIS : Isère Relais IllettrismesMédiathèque de l'Arlequin, 97 galerie de l'Arlequin, 38100 Grenoble - Tél. : 33 (0)4 76 40 16 00 
    Réf_documentaires: (France)
    P_ressource_entretien: LISSOT, Béatrice
    Origine_information: ENTRETIEN
    Notes: Contact : Béatrice Lissot - TIP-TOP Emploi, 7 place de Gève, 38320 Eybens - Tel/Fax : 33 (0)4 76 24 15 15